Une donation fait du Musée d’histoire naturelle le centre du savoir sur la période jurassique

Datum: 
29. Juin 2017

La Fondation paléontologique jurassienne (FPJ) a réuni, durant les quarante dernières années, une des plus importantes collections de fossiles de Suisse. Les 40 000 pièces qui la composent sont aujourd’hui transmises au Musée d’histoire naturelle de Berne. La science et le grand public disposent ainsi désormais d’un trésor paléontologique considérable. Un prêt de la République et Canton du Jura permet de maintenir l’unité de la collection et son transfert au Musée de Berne. Le musée devient ainsi LE centre de re-cherche sur les fossiles jurassiques.  

La collection de fossiles jurassiques du Musée d’histoire naturelle a doublé d’un seul coup et sa valeur a quadruplé. En effet, la Fondation paléontologique jurassienne (FPJ), qui rassemble des collectionneurs de fossiles passionnés, lui a cédé sa collection. Créée il y a douze ans, elle a pour objectif de réunir la collection la plus complète possible de fossiles jurassiens et de la rendre accessible aux scientifiques et au public. Par cette donation, la fondation a également réalisé son objectif consistant à assurer la conservation professionnelle à terme et en lieu sûr de ces précieux fossiles. Le Musée d’histoire naturelle de Berne (NMBE) est un des plus grands musées de ce type en Suisse ; l’institution de la commune bourgeoise de Berne existe depuis 1832. Les locaux de la Bernastrasse hébergeront à l’avenir une des collections les plus complètes de fossiles provenant du nord-ouest de la Suisse et des régions limitrophes. Elle offrira une vue d’ensemble des milieux propres aux différentes couches géologiques du Jura. 
Les fossiles de valeur scientifique découverts dans le Canton du Jura, qui représentent environ 10% de la collection, restent propriété de la République et canton du Jura (RCJU). Cette dernière en confie la garde au NMBE par le biais d’un prêt permanent qui respecte l’unité scientifique de la collection tout en en garantissant la propriété. Tels sont les termes du contrat tripartite signé par la FPJ, la République et Canton du Jura (RCJU) et le Musée d’histoire naturelle de la commune bourgeoise de Berne (NMBE). Le contrat renforce la coopération entre les trois parties, telle qu’elle a déjà parfaitement en plusieurs occasions. La collection a été remise au musée le 9 mai 2017 à l’occasion d’une cérémonie officielle. 
 
 
Ammonites, tortues et crocodiles
Au cours des quarante dernières années, les membres de la FPJ ont collecté avec soin et passion plus de 40 000 fossiles, parmi lesquels des ammonites, des coquillages, des gastéropodes ou des restes de tortues et de crocodiles. Il en a résulté une des collections privées les plus impressionnantes et les mieux documentées de Suisse. Les objets sont accompagnés de détails précis concernant leur découverte et déjà en partie préparés de manière professionnelle. La collection présente un riche potentiel en termes de publications et expositions ; de nombreux fossiles ont déjà été montrés lors d’une exposition spéciale sur le Jura à Berne et à Porrentruy. La collection constitue une base importante de travaux scientifiques, elle bénéficie d’une notoriété et d’une estime internationale. Pour le NMBE, cette donation est une aubaine, car le Jura suisse et ses environs immédiats représentent depuis longtemps une priori-té stratégique dans le domaine de la paléontologie. Le musée est donc disposé à en supporter le coût occasionné (il aménage notamment des locaux en sous-sol pour y installer la collection et prend aussi en charge son entretien coûteux). Des liens étroits associent également la fondation au musée sur le plan du personnel : son président, Bernhard Hostettler, et un autre membre, Gino Bernasconi, travaillent tous deux au département de géologie du NMBE.
Avec cette donation, les membres de la FPJ ne cessent pas pour autant de creuser et de pré-parer. Ils découvriront sûrement encore de nouveaux fossiles spectaculaires et intéressants, qui complèteront la collection en permanence.